Azur entreprises et commerces - 119 : Novembre‑décembre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

iStock-468128198.jpg Dans les Alpes-Maritimes, le commerce représente 45 000 emplois et 15 milliards de chiffre d’affaires.
desjardins-philippe-02.jpg

Les unions commerçantes doivent être à la hauteur des nouveaux enjeux. Fédé 2021 nous aide à relever le défi.

Philippe Desjardins,
Président de la Fédération du Commerce Niçois et de l’Artisanat

chaumier-eric-02.jpg

Notre objectif, c’est d’aller vers l’innovation et la modernisation des commerces.

Éric Chaumier,
Président de la Fédération des Associations du Tissu Economique de l'Ouest

Retour En avant

Commerce

Programme fédé : c'est reparti jusqu'en 2021

Fédé 2021 s'inscrit dans la continuité de Fédé 2015, programme d'accompagnement et de soutien aux unions commerciales des Alpes‑Maritimes lancé par la CCI Nice Côte d'Azur en 2013 et prorogé en 2016.

« Défendre et soutenir le commerce de proximité fait partie de l’ADN de la CCI Nice Côte d’Azur » indique Bernard Chaix, Vice‑président de la CCI. « C’est aussi un enjeu important : dans le 06, le secteur représente 13 000 établissements, près de 45 000 emplois, 15 milliards de chiffre d’affaires ! Un secteur en pleine interrogation face notamment à l’explosion du e‑commerce, aux changements des modes de consommation et à la multiplication des complexes commerciaux nouvelle génération en périphérie des villes ».

Parmi les nombreuses initiatives mises en place, Fédé, la démarche d'accompagnement des unions commerciales est des plus ambitieuse. Le programme comporte plusieurs volets. Première phase : Fédé 2015. « Une étape indispensable qui a permis de faire évoluer les unions commerçantes dans leurs rôles, leur poids et leurs objectifs, rappelle Bernard Chaix. La mobilisation de moyens humains et matériels a en effet permis des avancées significatives : 8 fédérations ont été renforcées, 4 nouvelles structures ont vu le jour : Antibes Cœur d’Azur, la Fédération des Associations de Saint Laurent du Var, la Fédération Interprofessionnelle du Pays Vallée d'Azur Mercantour et celle de la Tinée. Ces 12 entités regroupent aujourd’hui près de 70 associations de commerçants, soit 2 500 membres sur 60 communes azuréennes ».  

Main dans la main


Deuxième étape : Fédé 2021. « Si les fondamentaux demeurent avec le conseil et l’accompagnement, d’importantes nouveautés ont été apportées dont un fonds de soutien dédié à la mise en place d’animations et la création d’un Club des Fédérations destiné aux échanges et à booster l’effet réseau. Un palier supplémentaire a été franchi le 27 septembre avec le lancement de Fédé 2021 », précise le Vice-président de la CCI. Le Club et les représentants CCI de la Commission Commerce ont acté les nouvelles actions à mener. Parmi elles, 3 méritent d’être soulignées.

La première : la réalisation d’un audit mené par la CCI sur les forces et les faiblesses des unions commerçantes, avec à la clé la remise d’un plan stratégique présentant des axes d’amélioration. Une façon de réévaluer l’organisation et le travail accompli par les fédérations présentes au début et d’évaluer les nouvelles arrivées. Objectif : leur offrir les meilleurs atouts et outils pour réussir notamment leurs opérations marketing.

La deuxième concerne la confirmation du fonds de soutien CCI dédié à soutenir les animations. « En 2017 pas moins de 100 000 euros ont été attribués sur dossier aux fédérations et à leurs associations pour leurs projets et leurs opérations commerciales », indique Bernard Chaix.

La troisième, elle, émane de la Commission Commerce de la CCI : créer une boutique mobile itinérante connectée ! « Son rôle : présenter, sous forme d’ateliers ou de journée de rencontre, les solutions digitales et sensibiliser les commerces aux nouvelles technologies. Ceci en venant à eux, directement sur leur territoire, y compris dans les zones plus éloignées du haut‑pays ». Cette journée a enfin permis d’acter pour les trois années à venir la mise en place d’une grande manifestation départementale destinée à mettre à l’honneur le commerce de proximité et ses valeurs humaines. Directement inspiré de l’opération « Une belle Journée », le projet comportera néanmoins de nombreuses nouveautés sur lesquelles le club et la CCI travaillent. Mais au final son objectif est toujours le même : donner à la fois le sourire aux clients et aux commerçants !  

Ce que les présidents de Fédérations en pensent


Pour Philippe Desjardins, Président de la Fédération du Commerce Niçois et de l'Artisanat, avec le programme Fédé les choses ont bougé. « On aborde les vrais problèmes qui touchent le commerce de proximité dans toutes nos villes. Ce programme est un remarquable catalyseur, qui révèle que les commerçants et les fédérations partagent les mêmes problématiques mais aussi un formidable outil car il met à notre disposition des moyens, de l’écoute, des solutions et permet les échanges. Mais aussi de faire entendre notre voix auprès des pouvoirs publics. Les unions commerçantes doivent être à la hauteur des nouveaux enjeux : e‑commerce, multiplication en périphérie des villes de centres commerciaux nouvelles générations, bouleversements des habitudes et des modes de consommation, etc. Fédé 2021 va nous accompagner pour relever ce défi. Nous allons communiquer d’une seule voix, imaginer ensemble des animations fédératrices au niveau d’un territoire, mais aussi au niveau départemental, partager des solutions collaboratives pour offrir le même degré de qualité et de réactivité que les grandes enseignes, nous approprier les nouvelles technologies pour répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs ».   

Même avis positif pour Eric Chaumier, qui est à la tête de la Fédération des Associations du Tissu Economique de l'Ouest : « Le programme Fédé 2021 nous permet d’être bien accompagnés, tant au niveau des fédérations que des unions commerciales. Nous souhaitons une aide financière mais aussi et surtout humaine afin d’aider les présidents dans leurs actions. Notre objectif c’est d’aller vers l’innovation et la modernisation des commerces : notamment par le développement du numérique et les nouveaux formats répondant aux mutations du commerce. Enfin, nous comptons sur le programme développer des actions d’animation ou événementielle afin de renforcer l’attractivité de notre territoire. Et bien sûr, nous devons être soutenus pour pouvoir faciliter l’attractivité de nos commerces de proximité notamment en améliorant les conditions de stationnement en centre‑ville ».

Nicolas Gibbe, Président de la Fédération Inter‑Professionnelle Pays Vallée Azur Mercantour, estime pour sa part que « Fédé 2021 est une opportunité pour toutes les fédérations de se développer et de pouvoir proposer à leurs adhérents beaucoup d'actions à forte valeur ajoutée. C'est un moyen de mettre en commun nos pratiques et de progresser ensemble sur leur réalisation. La précédente partie (Fédé 2015) a permis de mettre les représentants des acteurs du commerce en réseau, et de lancer des actions qui ont développé la notoriété et l'image de nos fédérations. La FIP‑PVAM qui est une fédération naissante a pu apprécier l'action de la CCI Nice Côte d’Azur sur notre territoire grâce à l'étape précédente, je pense que Fédé 2021 sera encore plus déterminante pour accroître nos actions et notre notoriété ».

Pour le Président de la Fédération des Associations de Commerçants et Artisans de Cagnes‑sur‑Mer, « le programme Fédé 2021 est un réservoir d’idées, un cercle d’expériences qui permet à chacun de partager ses succès et échecs », insiste Jean‑Michel Cloppet. « Il permet également de coordonner davantage les actions, d’obtenir ainsi un résultat plus économique et plus lisible pour la collectivité commerçante et pour les consommateurs ».

Enfin, Caroline Beuil, qui préside de la Fédération des Associations de Commerçants et Artisans de la Riviera, juge que « Fédé 2021 est une nouvelle étape dans la lignée du programme initié en 2013. Elle va nous permettre de nous enrichir encore de nos expériences et faire avancer nos actions dans le même sens. Nous sommes tous confrontés aux mêmes problématiques, comme le stationnement, et nous avons tout intérêt à nous inspirer des solutions mises en place qui ont fait leur preuve. Fédé 2021 acte également la grande opération « Une belle journée » que la FATEO et nous-mêmes avons déjà initié et qui a rencontré un beau succès ».

Le mot de Philippe Desjardins Le mot d'Éric Chaumier En vidéo

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même