Azur entreprises et commerces - 118 : Septembre-octobre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

AzurE1710_N118_FiliereImage_Salle.jpg

J'ai pris le défi de Cannes quand toutes les boîtes de production se trouvent à Paris et aujourd'hui, je pense avoir fait le bon choix.

Sébastien Aubert, fondateur d'Adastra (Cannes)

Les premières success stories

Les exemples de réussites au sein de la filière ne manquent pas... « J'ai pris le défi de Cannes quand toutes les boîtes de production se trouvent à Paris et aujourd'hui, je pense avoir fait le bon choix  », explique Sébastien Aubert, fondateur d'Adastra qui a obtenu ses premières reconnaissances au prestigieux festival américain South by Southwest (SXSW) à Austin, Texas. « Beaucoup de choses se passent dans les Alpes-Maritimes notamment au niveau technologique. Depuis que nous nous sommes lancés dans l'innovation, nous nous sommes tournés vers Sophia Antipolis. Ce qui nous a permis de monter un projet de cinéma interactif. »

C'est ce biais technologique qui plaît aussi à Dominic Graziani. Cofondateur en 2007 de Machina films, studio de postproduction (spécialisé dans la réalisation d'étalonnages et la création d'effets spéciaux numériques et d'images de synthèse) basé à Nice : « Nous avons par exemple participé à un projet transmédias lors du dernier festival des Jeux de Cannes, en misant sur l'interaction avec les smartphones pour l'opéra Peter Pan ».

Alexis Lacapelle, d'Interactive 4D, une autre belle réussite azuréenne de la filière,met les jeux vidéo au service de la formation et de l'éducation. Lui aussi se sert du levier technologique en travaillant entre autres avec le Pôle SCS et les laboratoires de recherche pour mettre de l'Intelligence Artificielle et améliorer l'interactivité dans ses jeux vidéo.

Ce sont toutes ces initiatives, tous ces talents, ces savoir-faire qu'à travers la nouvelle filière, la CCI Nice Côte d'Azur compte mieux identifier, mettre en réseau, accompagner pour leur donner de la visibilité et favoriser les synergies pour l'émergence de nouveaux projets.

En vidéo : Movimienta, festival de l'image en mouvement

Retour En avant

Filières

La filière image et créativité azuréenne en workshop à la CCI

Le 19 septembre, l'écosystème azuréen de cette filière innovante était réuni à la CCI. Au menu de la rencontre, orchestrée par la Commission du film et l'Université dans le cadre du projet européen CHMERA (programme MED) : projets structurants, axes de développement et de financement de la filière, réseau et services d'accompagnement, mais aussi des rencontres d'affaires...

Bonjour la nouvelle filière image et créativité azuréenne. Son workshop fondateur réunissait à la CCI une centaine d'acteurs azuréens (créateurs de contenus, de jeux vidéo, studios…) : pour elle, tous les feux sont désormais au vert. D'abord un tissu dynamique s'est renforcé au fil des ans. Sont identifiées aujourd'hui 400 entreprises dédiées à ce secteur portant 14 00 emplois et 230 millions d'euros de chiffre d'affaires. Une base solide qui ne demande qu'à progresser. Notamment avec l’expérience de clusters innovants comme le pôle média Grand Paris, Keewand (Liban) venus présenter leurs bonnes pratiques afin d’inspirer les entreprises de la filière azuréenne.

Des projets structurants en cours


Celui de la Bastide Rouge que mène Cannes avec l'Université Côte d'Azur autour du storytelling et de l'écriture de scénarios et de l'image en général est particulièrement ambitieux et prometteur : à côté du futur multiplex, un bâtiment de 6 500 m2 est prévu pour accueillir un millier d'étudiants, des studios de postproduction, une pépinière pour start-ups, un hôtel d'entreprises tandis qu'une résidence étudiante de 140 studios sera construite.

Autre projet fédérateur présenté au workshop : Movimenta à Nice, la nouvelle biennale de l'image en mouvement. L'édition inaugurale, du 27 octobre au 26 novembre, projettera Nice dans tout ce que les nouvelles images, celles qui sortent notamment de la révolution numérique, peuvent apporter à l'art du 21e siècle.

Un projet dans le domaine de l'image et de la créativité


La création d'une filière dans ce domaine de l'image et de la créativité était en gestation depuis déjà des années. La Côte d'Azur dispose déjà de belles références dans le monde du cinéma : des studios comme ceux de la Victorine, une commission du film très active, des lieux de tournage où se sont exprimés les plus grands réalisateurs, sans oublier le plus célèbre festival du monde avec Cannes. Mais l'élément déclencheur aura été le projet européen Chimera. Co‑financé par le programme Interreg Med, il vise à développer les capacités d'innovation des industries culturelles et créatives en instaurant des échanges coopératifs entre des clusters transnationaux, des réseaux européens ou encore en créant des synergies territoriales. Ce projet rassemble sur 30 mois (de novembre 2016 à avril 2019), 11 partenaires de 7 pays européens. Un programme pour lequel la CCI Nice Côte d'Azur (par ailleurs membre fondateur en 1999 de la Commission du Film des Alpes-Maritimes) intervient afin de structurer, animer la filière dans le 06 et contribuer à son rayonnement. Après un premier bootcamp le 30 mars dernier pour ébaucher le plan territorial, le workshop de lancement a montré les atouts, les enjeux de la filière et les moyens mis en oeuvre. Des moyens qui existent déjà dans l'écosystème azuréen que ce soit au niveau de la formation, de la Recherche & Développement, des incubateurs ou pépinières d'entreprises. La CCI, la Commission du film Alpes-Maritimes Côte d'Azur, l'UPE 06 en ont témoigné. Au niveau régional, la filière peut s'appuyer sur l'Opération d'Intérêt Régional (OIR) Tourisme et Industries culturelles, sur le pôle transmédia Primi (cluster des industries créatives et numériques en Provence‑Alpes‑Côte d'Azur) pour la participation aux salons professionnels. Vient s'y ajouter, ce qui existe depuis peu : un écosystème d'acteurs qui travaillent sur le financement. Le nerf de l'activité.

Les premières success stories Movimienta, festival de l'image

Le workshop de la filière Image le 19 septembre en images

Vidéo-témoignages sur l’écosystème local de la filière Image 06

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même