Azur entreprises et commerces - 117 : Mai-Août 2017

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

iStock-518138262.jpg

Quand on veut innover, lancer des initiatives, il faut savoir prendre l'air du temps. Ecouter des gens qui ne font pas le même métier que vous, ne pas rester centré uniquement sur son domaine, sur ses clients.

Lionel Faure,
dirigeant de TAS Group (Sophia Antipolis).

AzurE1706_N117_Networking_Roy.jpg

Le retour sur investissement du networking n'est pas immédiat. Mais il est parfois indirect. C'est en recherchant un lieu pour le dernier déjeuner business de l'association, que j'ai trouvé une directrice commerciale.

Bruno Roy,
dirigeant de Perspectives et Performance (Carros)

Lancement-Nice-Shopping.jpg

Commerce : lancement de Nice Shopping

Le commerce niçois - fort de 7 000 enseignes - se rassemble autour d'une marque commune. Au terme de nombreux mois de concertation entre acteurs institutionnels et privés, Nice Shopping a vu le jour le 15 juin dernier. Une initiative portée par plusieurs partenaires. Pour la réussir, ville de Nice, CCI Nice Côte d'Azur, antenne 06 de la Chambre de métiers et de l'Artisanat PACA et Fédération du Commerce Niçois et de l'Artisanat se sont associées à 6 grandes enseignes commerciales : Nice Etoile, les Galeries Lafayette, Leclerc St Isidore, Carrefour Lingostière, Ikea et Nice Valley.

Par un rapprochement des deux composantes du commerce, généralement opposées entre proximité et grandes enseignes, l’objectif de Nice Shopping, dotée d’un budget annuel de 325 000 euros et présidée par Patrick Nolier (dirigeant de Nicétoile), est de créer une réelle mise en cohérence des acteurs du territoire lors d'opérations évènementielles et d'animation sur l'ensemble de la ville.

A suivre sur #niceshopping

Grasse-Expertise2.jpg

Industrie : Grasse Expertise, première marque collective

5 000 emplois et 2,4 milliards de chiffre d’affaires : c’est le poids de la filière parfums et arômes grassoise. Un écosystème unique qui s’est doté le 1er juin de la première marque collective professionnelle de dimension internationale, destinée aux professionnels de la filière arômes-parfums-saveurs-senteurs du territoire berceau de la Parfumerie.

Ce lancement fait suite à deux ans de travail et de coopération d’un groupe du Club des Entrepreneurs, d’industriels, de parfumeurs, d’agriculteurs, d’experts de la filière et de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse.

Objectifs de ce nouvel étendard : la localisation, la création et le maintien d’emplois au sein du Pays de Grasse, la contribution à l’amélioration continue et au rayonnement des savoir‑faire emblématiques mais aussi le soutien à la production en local de plantes à parfum. Une démarche déjà rejointe par plusieurs acteurs de la filière, dont des entreprises telles que Bougie et Senteur, Firmenich, les Parfumeries Fragonard, Tech Isi ou encore le groupe Robertet.

A suivre sur www.grasse-expertise.com

Retour En avant

Networking

Comment les professionnels azuréens utilisent le networking

Alors que le salon Riviera Network vient de se dérouler, focus sur l'utilisation de l'effet réseau sur la Côte d'Azur pour faciliter la dynamique entrepreneuriale et son impact sur la vie économique, avec le témoignage de responsables de réseaux, d'animateurs de communautés Ecobiz et de networkers convaincus.

Se rencontrer, se connaître, échanger, coopérer est une nécessité pour des chefs d'entreprise et acteurs économiques plongés dans un monde qui bouge de plus en plus vite. Mais qu'attendent-ils exactement de ce grand brassage du networking et des échanges souvent informels qui s'y démultiplient ? Comment utilisent-ils le fameux effet réseau pour développer leur business ? Rencontre avec ceux qui ont intégré cette dimension au quotidien...

Pour s'ouvrir à l'extérieur


Directeur marketing de TAS Group (data center) à Sophia Antipolis, Lionel Faure est un convaincu du networking. Il le pratique sur les plateformes numériques comme Ecobiz, mais également à travers les réseaux physiques : il est membre de Telecom Valley, du Sophia Club Entreprises, du Pôle SCS, de l'UPE06… Pour lui, c'est d'abord une façon de s'ouvrir à l'extérieur. « Quand on veut innover, lancer des initiatives, il faut savoir prendre l'air du temps. Écouter des gens qui ne font pas le même métier que vous, ne pas rester centré uniquement sur son domaine, sur ses clients ». Le deuxième principe, pour lui, c'est de ne pas forcément trop en attendre. « Dans le networking, on ne trouve pas systématiquement du business. Mais, en parlant avec d'autres personnes, on élargit son cercle et par relation, on peut trouver des opportunités. C'est en quelque sorte un mécanisme indirect d'accès au marché. Aussi, la grande règle c'est d'investir son temps sans penser au retour. En sachant que par son investissement personnel dans le networking on renforce tout un écosystème dont on est aussi bénéficiaire ».

Ne pas attendre un retour sur investissement immédiat


Bruno Roy a fondé Perspectives et Performance à Carros (accompagnement de PME et TPE) à partir de son expérience et de sa capacité a créer du lien avec les gens. Le networking qu'il pratique sur les réseaux sociaux comme Viadeo et dans les associations rentre en plein dans son périmètre d'activité. « Je suis notamment affilié aux DCF (Dirigeants Commerciaux de France) et lors des rencontres que nous organisons, j'essaie tout particulièrement de faire en sorte que les participants qui ne se connaissent pas puissent se parler entre eux. C'est essentiel. » Pour lui également, le retour sur investissement du networking n'est pas immédiat. Mais il est parfois indirect. « C'est en recherchant un lieu pour le dernier déjeuner business de l'association, que j'ai trouvé une directrice commerciale » relève‑t‑il.

Un moyen de la fertilisation croisée


A la tête de Nephtys Finance (levées de fonds) à Sophia Antipolis, Annie Prod'homme considère le networking comme un moyen de cette « fertilisation croisée » chère à Pierre Laffitte, le fondateur de la technopole azuréenne. « L'important, c'est de mettre en relation les bonnes personnes au bon moment », insiste‑t‑elle. « Et c'est tout l'écosystème qui en profite. Car seul, nous ne sommes rien. Mais ce qui est important dans la pratique du networking c'est un état d'esprit, une envie de partager ». Des principes qu'elle met en oeuvre aussi bien dans les associations où elle s'investit comme Sophia Business Angels avec le Startup Factory et les Venture Academy ou encore dans les Business clubs.

Un outil pour les TPE et les PME aussi


Mais si pour un grand groupe, couvrir l'ensemble des réseaux physiques du territoire n'est pas un problème, pour une PME et a fortiori une TPE, le networking peut s'avérer coûteux à la fois en termes financiers (les frais d'adhésion) et en temps. Cela d'autant plus que, dans les Alpes‑Maritimes, la CCI Nice Côte d'Azur qui soutient à fond les réseaux a recensé plus de 200 associations et clubs. D'où l'idée qui a suivi le Riviera Network de réfléchir à une formule qui, comme l'a permis ce salon, permettrait ce grand brassage à intervalles plus rapprochés. Patrick Delalandre, fondateur d'Intellico (développement d'entreprise) et président de l'Avarap06 a participé à la réunion post‑salon de la CCI Nice Côte d'Azur qui a réuni 35 associations et clubs et a lancé les bases d'un espace Réseaux Pro 06. « Avec Intellico, nous essayons de développer la transversalité dans les entreprises. Nous sommes intéressés à faire de même dans l'écosystème du territoire. Les dirigeants ont peu de temps et l'on se rend compte que tous les réseaux travaillent dans le même sens. Pourquoi, sous une forme à déterminer et sans ajouter un réseau supplémentaire, ne pas établir une passerelle entre ces différents réseaux. C'est capital quand on sait qu'aujourd'hui les richesses immatérielles sont le véritable moteur du développement économique. »

Commerce : lancement de Nice Shopping Industrie : Grasse Expertise, première marque collective

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même