Azur entreprises et commerces - 120 : Janvier-Février 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

AzurE1802_N120_VillageByCA_Place_du_Village_.jpg
AzurE1802_N120_VillageByCA_Sophia_Entree.jpg L'entrée du futur village

Interview de Valery Bernard, fondateur de My Little Adventure

Des services d'accompagnement et toute la force d'un réseau

Pour booster l'activité des start-ups hébergées, le Village by CA propose une palette de services d'accompagnement et d'animation. En tête de liste, figure un accompagnement personnalisé, adapté au projet et à ses ambitions. S'y ajoute un réseau d'experts qui, au sein de l'écosystème du village, peut être interrogé. Pour le volet accélération, les entreprises partenaires sont là pour une aide à porter les projets et à déployer les offres commerciales. En ce qui concerne les animations, des tables rondes et conférences d'experts sont organisées dans l'auditorium et sur la place du village. Village by CA assure aussi une visibilité aux start-ups à travers les supports et publications de l'ensemble des villages (une vingtaine en France fin 2017 et 32 fin 2018), met ses espaces à disposition à chaque "habitant" pour présenter des solutions, rencontrer des partenaires ou organiser des événements. Sans oublier la possibilité de pouvoir disposer ponctuellement d'un bureau ou d'une salle de réunion dans l'un des autres villages français du réseau où à New York et Singapour.

Sophia : SAP France, un partenaire de poids pour le Village

Le géant allemand du logiciel d'entreprise, avec son SAP Labs France (250 personnes) sur la partie Mougins de la technopole est désormais partenaire du Village by CA Provence Côte d’Azur.

Un nouveau partenaire pour le Village by CA de Sophia Antipolis : SAP France. Le géant des logiciels d'entreprise, fortement implanté sur la partie Mougins de la technopole avec son SAP Labs (plus de 250 personnes) et le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur ont signé ce matin, mercredi 31 janvier, une Convention de Partenariat entre le Village by CA Provence Côte d’Azur et SAP France. Le groupe soutiendra le village, notamment par l’apport de compétences, de formations et la mise à disposition de services et matériels pour les start-ups. SAP s’inscrit également comme un partenaire associé à la réflexion sur le programme d’animation du Village, sur le choix des thèmes de conférence et sur la sélection des futures promotions de jeunes pousses.

Fondée en 1998, SAP Labs France emploie aujourd’hui environ 1 000 personnes sur 3 sites : Sophia Antipolis, Caen et Paris. Ces Labs regroupent différentes activités de R&D dans des domaines d’intelligence artificielle, machine learning, analyse prédictive, internet des objets ou sécurité. SAP d'autre part ne sera pas désorienté par le concept du village : le groupe a déjà placé la co‑innovation avec ses clients au cœur du processus de R&D. La signature de la convention s'est faite au siège de SAP France en présence pour SAP de Marc Genevois, DG SAP France, Coralie Mesnard, Directrice Marketing SAP France, Patrice Vatin, Directeur Innovation & Value Banking, Sébastien Gibier, Head of Startups SAP France, Olena Kushakovska, Site Manager SAP Labs France. Etaient présents pour le Crédit Agricole : José Santucci, Directeur Général du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, Jean-François Richardoz, Maire du Village by CA Provence Côte d’Azur et Christophe De La Fage, Responsable Déploiement et Coordination Village By CA.

Retour En avant

Accélérateur

Le village by CA Sophia Antipolis dévoile ses critères de sélection

Porté par la Caisse Régionale de la banque en partenariat avec la CCI, le village azuréen termine ses travaux de rénovation et d'adaptation à ses nouvelles fonctions dans l'ex-Skema Executive Center.

Elles sont quinze. Quinze start-ups sélectionnées en fin d'année dernière. Elles constituent la première "promo" du Village by CA Provence Côte d'Azur à Sophia Antipolis qui termine les travaux d'adaptation à ses nouvelles fonctions de l'ancien Executive Center de Skema Business School. Anasounds, Black Box Sécu, Data Moove, HysiLabs, Imma Terra, Infuzit, My Little Adventure, Mycophyto, Onhys, Pigm Azur, Sebraf, Smart Service Connect, Therapixel, Watinyoo, Weather Measures se préparent à intégrer le village pour un voyage de 23 mois. Elles représentent la première vague : un nouvel appel à candidatures doit être lancé au premier trimestre 2018. Car, avec ses 1 600 m2, le village a de l'espace pour ses ambitions. Il est taillé pour accueillir une quarantaine de jeunes pousses innovantes qu'il compte bien faire grandir. Reste encore la place pour l'accueil de 25 start-ups.


" De la mixité des profils vont naître de belles aventures ". Mais comment sont choisis les heureux élus ? Quels sont les critères du comité de sélection dont la CCI fait partie ? Réponse avec Jean-François Richardoz, le maire du village, qui se prépare à l'exercice concret de son "mandat". « D'abord, ce qui est le plus important et représente la norme : avoir de 6 mois à 3 ans d'existence. Il s'agit donc d'accueillir des entreprises qui sont déjà formées et immatriculées. Nous privilégions ensuite celles qui sont sur le point de rentrer sur le marché, voire qui ont un premier client et ont donc déjà touché leur marché ». Il faut savoir que Village by CA ne fait pas de l'accélération d'idées, mais de l'accélération de business, d'activité. « Donc Il faut que, rapidement, il soit possible d'organiser des mises en relation efficaces avec d'autres entreprises, d'actionner le levier qui va lever un verrou et permettre à la start-up d'accélérer la croissance de son chiffre d'affaires tout au long des 23 mois pendant lesquels elle sera chez nous ».


Car le Village by CA n'est pas un incubateur. « Nous agissons comme une pépinière dans la mesure où nous proposons un lieu où se retrouvent des entreprises qui travaillent les unes à côté des autres. Nous nous positionnons en "post incubation". Les idées ont déjà germé, elles ont mûri. Ainsi, nous devenons pertinents quand l'entreprise a son produit, que sa solution est bouclée et tourne. Voilà la règle générale. Cependant nous avons sélectionné des entreprises un peu plus précoces, plus jeunes, qui coexisteront aussi avec des boites un peu plus matures. En fait, nous ne voulons pas de profils stéréotypés et nous pensons que c'est de la mixité de ces profils que vont naître de belles aventures, de nouvelles idées ».


Autre critère, la personnalité. « Nous sommes sensibles à l'aptitude du dirigeant à travailler dans un lieu comme le village où l'on est appelé à vivre des événements ensemble. Il faut aussi qu'il ait un état d'esprit de partage et de coopération. Toujours très subjectif bien sûr. Mais c'est un comté de sélection souverain qui étudie le dossier et prend la décision. Evidemment, la qualité intrinsèque du projet tient une part importante. Y a t-il un réel potentiel de croissance ? Est-on en mesure d'accompagner cette boîte, de répondre à ses attentes ? Il ne s'agit pas de faire des promesses qu'on ne pourra tenir ». Beaucoup de choses sont toutefois possibles. « Certes, nous, le Crédit Agricole et la CCI Nice Côte d'Azur, n'avons pas toutes les solutions. Mais nous pouvons les chercher auprès des entreprises expertes. L'idée centrale est en effet d'associer les entreprises du territoire à la réussite du Village by CA. Un cercle vertueux ».


Ce qui a séduit Valéry Bernard (My Little Adventure à Sophia Antipolis). Ce concept a séduit le fondateur de My Little Adventure, un "moteur d'inspiration pour les activités loisirs". « Je n'avais jamais candidaté auparavant à ce type de structure. Mais j'ai eu d'excellents échos sur Village by CA, lors du dernier salon Vivatech. Il s'agit d'un système dynamique qui favorise les échanges avec d'autres start-ups et de grandes entreprises, qui permet des synergies non seulement en interne mais avec d'autres villages. La durée de l'accompagnement sur 23 mois nous a également intéressés », explique Valéry Bernard. « Aujourd'hui, My Little Adventure se trouve à un tournant. Nous avons deux ans d'existence, développé des partenariats avec les grands sites mondiaux d'activités, ouvert un site web en 14 langues qui répertorie 300 000 offres. Initialement orienté sur le BtoB, le Business to Business (nous avons déjà traité avec Carlson WagonLit Travel), nous nous orientons aussi vers le BtoC, le grand public. Et dans ces deux directions nous avons de grandes ambitions. Pour le BtoB nous sommes en négociation avec Accor Hotels et une grande chaîne hôtelière internationale ; pour le BtoC, nous comptons beaucoup sur nos nouveaux développements à base de "machine learning" (les machines apprenantes) pour rendre le choix d'activités encore plus accessible au grand public. Village by CA est pour nous l'endroit qui nous aidera à gagner ces challenges ».


Des services d'accompagnement et toute la force d'un réseau Sophia : SAP France, un partenaire de poids pour le Village Interview de Valery Bernard, fondateur de My Little Adventure

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même