Azur entreprises et commerces - 118 : Septembre-octobre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Bruno-BOCAERT-Directeur-de-Renault-Software-Labs-Sophia-Antipolis.jpg Bruno Bocaert, dirigeant du site azuréen.

Nous avons choisi d’amplifier notre activité à Sophia Antipolis pour tirer parti d’un écosystème très favorable au développement des technologies sur le véhicule connecté et autonome.

Bruno Bocaert,
dirigeant du site azuréen

Pourquoi Renault a choisi Sophia‑Antipolis pour sa R&D ?

Retour En avant

Implantation

Pourquoi Renault Softwares Labs s'est implantée

Une nouvelle entreprise a fait le choix de la Côte d'Azur pour s'implanter et se développer. Rencontre.

L’entreprise vient de s’implanter à Sophia Antipolis en juillet dernier. Ce centre de R&D, dédié au véhicule autonome et connecté, emploie actuellement 162 personnes. Cette implantation est stratégique pour le groupe Renault, qui capitalise sur les compétences présentes et l’écosystème de l’innovation azuréen, réunissant notamment laboratoires de recherche et vivier de start-ups de la French Tech Côte d’Azur. Rencontre avec Bruno Bocaert, directeur de l’implantation azuréenne de Renault Software Labs.

Pourquoi avez‑vous choisi la Côte d'Azur ?

Renault a saisi l’opportunité d’acquérir les compétences de la division logiciel embarqué d’Intel. Plutôt que de regrouper toutes les équipes sur nos autres sites, nous avons choisi d’amplifier notre activité à Sophia Antipolis pour tirer parti d’un écosystème très favorable au développement des technologies sur le véhicule connecté et autonome. Outre l’orientation Smart City affichée de la Métropole Nice Côte d’Azur, nous bénéficions grandement de la présence de partenaires académiques comme Eurecom et l’Université Côte d’Azur, avec qui nous envisageons les parcours de formation et le recrutement de talents. Renault est également ouvert à des connexions avec les start‑ups locales et d’autres groupes du secteur automobile présents sur la Côte d’Azur.

Quel soutien particulier avez-vous reçu de Team Côte d'Azur ?

Team Côte d’Azur, qui suit le plan de reconversion d’Intel, a contribué à l’identification de talents disponibles. L’agence a également un rôle moteur dans la structuration d’une « Automotive Valley » sur la Côte d’Azur.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Renault a la volonté de se positionner comme un acteur fort de l’écosystème azuréen dédié à l’automobile en contribuant à le renforcer par son expertise et ses ressources. Nous ferons partie de la mobilisation azuréenne autour du projet « d’Automotive Valley ».


Pourquoi Renault a choisi Sophia-Antipolis pour sa R&D ?

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même