Azur entreprises et commerces - 123 : Septembre-Octobre 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

iStock-606675626.jpg À Cannes, le taux d'occupation de l’hôtellerie est monté à 78,2% durant la saison d’été 2018 © iStock
Retour En avant

Bilan

Saison estivale : les chiffres qui peuvent rassurer les professionnels du tourisme

Les professionnels du tourisme azuréen ont de quoi être rassurés : la saison estivale 2018 a été bonne. Les chiffres confirment.

Si le record de fréquentation de la Côte d'Azur n’est pas battu, l'été 2018 a effacé le trou d'air de 2016 et de 2017 consécutif au tragique attentat du 14 juillet 2016 et s'inscrira parmi les meilleurs de la décennie. Ainsi, les derniers chiffres d'août du baromètre CRT Côte d'Azur (Comité Régional du Tourisme) ont confirmé la bonne tendance du tourisme azuréen enregistrée depuis le début de l'année.

Août, traditionnellement, représente le sommet de la saison. Il fait le plein. Il l'a fait encore cette année. Ainsi dans l'hôtellerie azuréenne, avec un taux moyen qui dépasse les 84%, l'occupation est restée à un niveau élevé. A la hauteur d'août 2017, mais surtout en nette progression par rapport à août 2016, celui du creux post‑attentat.

Toujours pour août, le CRT a observé aussi une augmentation du nombre de nuitées de 2% par rapport à l'an dernier et une progression de 3% du Revpar de l'hôtellerie urbaine (Revenu par chambre disponible, un indicateur encore plus conséquent que celui du nombre de nuitées). Cela après une hausse de 13% en juillet, due à une augmentation combinée de l'occupation et des prix, avec notamment un net rebond sur le segment du luxe. Quant aux résidences de tourisme, à 89% de taux d'occupation, elles ont gardé leurs sommets de l'an dernier. Mais plus qu'août, qui accroche le plus souvent les plafonds, c'est juillet qui a particulièrement performé. Les chiffres de Nice en témoignent : son hôtellerie a enregistré un taux d’occupation proche de 85% en progression de 4 points, et un chiffre d’affaires en hausse de 20%, par rapport à juillet 2017 ! Cannes également peut jubiler. Sur juillet, le taux d'occupation est monté à 78,2% (+7,1 points par rapport à juillet 2017) et le RevPAR a bondi de 29,8%. Énorme. Et si l'on regarde de plus près, c'est le secteur luxe qui a été moteur. Comme pour l'ensemble de la Côte d'Azur. A Cannes ce sont principalement les 5 étoiles qui ont tiré la hausse. Par rapport à un juillet 2017 qui certes ne comptait pas parmi les meilleurs, ils ont carrément explosé leurs Revpar avec une augmentation de 37% !

Cette augmentation à Cannes s’explique, entre autres, par le retour en force de la clientèle internationale avec une présence toujours soutenue du Moyen‑Orient, la reprise du marché américain et le maintien de la clientèle européenne. Et Cannes de cocher également le rebond du marché anglais (deuxième marché international après les Italiens), avec +13% de séjours après la baisse en 2017 liée à l’annonce du Brexit (-7%).

Une bonne saison estivale donc, mais aussi une excellente avant‑saison. Si la forte progression de la fréquentation enregistrée durant l'hiver 2017‑2018 s'est ralentie au printemps du fait des grèves conjuguées à des éléments météo moins favorables, juin avait bien rebondi avec l’un des meilleurs taux d’occupation hôtelière (75%) enregistré pour ce mois sur les dernières années. Le total des nuitées en hôtels et résidences de tourisme avait ainsi augmenté de 3% par comparaison à juin 2017. Autre indicateur de bonne santé touristique : celui de l'aéroport Nice Côte d'Azur avec une hausse de 4,2% du trafic passagers enregistrée depuis le début de l'année.

Pour David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France, la saison estivale 2018 devrait ainsi se situer en hausse de 3 à 5% par comparaison à l'été 2017. Et de rappeler que « parmi les facteurs qui expliquent cette tendance positive, outre la beauté et l’attractivité de nos sites et paysages », il faut signaler « la démarche de marque Côte d’Azur France du CRT azuréen et les efforts de promotion conjoints engagés par l’ensemble des professionnels de la destination depuis l’attentat de 2016 ».

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même