Azur entreprises et commerces - 121 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

YVitupier-Helioclim-atelier_REDIM800_72px.jpg Yann Vitupier, co-fondateur de l’entreprise © Rédaction
Retour En avant

Made in Côte d'Azur

Plein soleil pour Hélioclim

Beau succès pour cette PMI de Mandelieu (fondée par des anciens de Thalès) qui mise tout sur le solaire.

Fondée par une équipe d’ingénieurs issus de l'industrie spatiale rodés au développement de matériaux de technologie avancée, Hélioclim est une PMI azuréenne qui rayonne au sein de la French Lab. Elle vient de réaliser dans ses ateliers la plus grande centrale solaire (750 m2 de miroirs) à concentration pour un réseau de chaleur en France. Un équipement installé sur la base militaire de St Christol (50 bâtiments), qui génère pas moins de 560 MWh/an, soit une économie de 40 tonnes d’équivalent pétrole, avec à la clé 71% de baisse des coûts d’exploitation énergétique du site.


« L’idée de départ était de produire de la climatisation solaire en nous basant sur un couple machine-capteurs qui n’avait encore jamais été maîtrisé », explique Yann Vitupier, l’un des fondateurs et responsable du développement produits. « Le dispositif comprend donc une machine à absorption fonctionnant à l'eau et l'ammoniac, et qui produit l'eau glacée pour la climatisation et l'eau chaude pour le chauffage. Il s’agit d’une technologie connue et maîtrisée, puisque son invention date de... 1854. Elle a bien sûr été considérablement améliorée. Nous avons de notre côté mis au point et breveté un capteur à concentration cylindro-parabolique, à très haut rendement. Entièrement fabriqué en local il n’est pas fait avec un métal poli ou un film plastique mais en verre courbe, qui ne se dégrade pas en conditions extérieures. L’idée était donc de coupler ces deux systèmes et nous avons réussi. Cependant, les performances de notre machine ont intéressé immédiatement GRDF dans la mesure où elle peut aussi fonctionner uniquement avec une énergie comme le biogaz, mais avec des rendements 60% plus élevés que les meilleures chaudières existantes ».


De la même façon les capteurs peuvent aussi fonctionner seuls pour venir renforcer un réseau de chaleur. C’est grâce à cette technologie qu’Helioclim vient de livrer un champ de capteur à concentration sur la base militaire de St Christol (Vaucluse), avec donc 71% de baisse des coûts énergétiques. « Les capteurs viennent en renfort du réseau de chaleur mais l’été, l’énergie fournie est suffisante pour toute la base », précise Yann Vitupier. Un beau succès qui devrait en amener rapidement d’autres. « Nous avons déjà livré deux installations pour alimenter des entreprises en Afrique et après une phase de test réussie pour notre projet machine-capteur, nous allons l’installer prochainement dans un centre commercial du Var ».


Après avoir levé 1,8 millions d'euros en 2015, Helioclim entre à nouveau en phase de levée de fonds afin d’accélérer son développement commercial et continuer cette belle croissance.


Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même