Azur entreprises et commerces - 120 : Janvier-Février 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Maurice Estève Maurice Estève
Retour En avant

Hommage

Maurice Estève : disparition d'un grand Président

Sa mandature aura fortement marqué l'histoire de la CCI Nice Côte d'Azur et du développement économique azuréen.

Il a été à l’initiative de la création et du succès de Sophia Antipolis, lors de son mandat à la tête de la CCI Nice Côte d’Azur, de 1986 à 1988. Maurice Estève, qui s’est éteint à l’âge de 96 ans le 30 décembre dernier aura marqué de son empreinte l’une des plus belles réussites économiques de notre territoire.

Avec Jean-Jacques Robert (qui présida la CCI de 1974 à 1980), il a été aussi le cofondateur du Ceram, la business school azuréenne devenue depuis le Skema. C’est également sous sa mandature que le cap des 5 millions de passagers a été franchi, faisant de l’aéroport Nice Côte d’Azur le 2ème aéroport de France.
Né à Nîmes en 1921, Maurice Estève fut élève au lycée Masséna. Titulaire de deux baccalauréats (philosophie et mathématiques), il suivit également la préparation à la prestigieuse école spéciale des travaux publics, un cursus interrompu par la seconde guerre mondiale. Reprenant des cours de droit par correspondance, dans les années 50 il entra comme stagiaire dans une compagnie d’assurances. Sa joie professionnelle était alors fixée : en 1956, il reprit la gestion d’un petit cabinet d’assurance niçois, dont il fit une belle réussite d’entreprise et qui devint l’un des plus importants au plan régional.


Maurice Estève fut un grand acteur de la vie économique azuréenne, ce chef d’entreprise dynamique fut l’un des fondateurs de la Jeune Chambre Economique de Nice Côte d’Azur, ou encore de l’Institut d’Administration des Entreprises.
Dès 1974, il est élu à la Chambre de Commerce et d’Industrie, dont il devient le 1er Vice-président en 1983, avant d’accéder à la présidence en 1986. Un mandat durant lequel il pilotera notamment le développement de l’aéroport Nice Côte d’Azur, en le dotant d’un second terminal. Son fils Dominique Estève lui succédera également en présidant la CCI de 2004 à 2011. Titulaire de l’Ordre National du Mérite et des Palmes Académiques, Maurice Estève était Chevalier de la Légion d’honneur.


Jean-Pierre Savarino, Président en exercice de la CCI, indique que « pour rendre hommage à Maurice Estève à la fin de sa mandature, Georges Guigues, membre élu, avait souligné son humanité et sa gentillesse. J’ajoute qu’il agissait avec le recul et la sagesse d’un grand président ».

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même