Azur entreprises et commerces - 120 : Janvier-Février 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

AzurE1802_N120_Givaudan_ExpressionsParfumees_batiment.jpg
AzurE1802_N120_Givaudan_Marin_Christophe_ExpressionsParfumees.jpg Christophe Marin, Directeur général d’Expressions Parfumées

La volonté est de garder le nom de l'entreprise, son activité, ainsi que son autonomie

Christophe Marin, Directeur général d’Expressions Parfumées

Retour En avant

Industrie

Grasse : le grand retour de Givaudan, numéro 1 mondial du parfum

D'ici juin, le groupe suisse devrait acquérir Expressions Parfumées, une pépite du secteur.

Un symbole pour Grasse ! A travers le rachat de la success story Expressions Parfumées, le retour du numéro 1 mondial de l'industrie de la parfumerie et des arômes Givaudan dans la capitale mondiale des parfums, a été accueilli comme un événement. « C'était la seule grande société internationale du secteur qui était encore absente du bassin grassois », souligne Philippe Massé, président de Prodarom, le syndicat national des fabricants de produits aromatiques.


Le retour à Grasse au cœur de la stratégie 2020 de Givaudan. « Le fait que Givaudan remette ainsi un pied dans le pays de Grasse est important à la fois en termes d'image mais également de savoir-faire dans la production de matières naturelles », ajoute Philippe Massé. Ce grand professionnel de la parfumerie est bien placé pour en parler : il a commencé sa carrière chez Roure, entreprise grassoise emblématique rachetée en 1991 par Givaudan et fermée par le groupe suisse en 1998. Annoncée à la mi-décembre, la transaction en est au stade des négociations exclusives et ne devrait être finalisée qu'au premier semestre 2018. Mais ce retour à Grasse est déjà au cœur de la stratégie 2020 du géant Givaudan (4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires). Il s'agit de « renforcer notre présence auprès des clients locaux et régionaux, et de développer nos capacités dans les ingrédients naturels » a souligné Gilles Andrier, son Directeur général. Et de rappeler que 2018 « marquera les 250 ans d’héritage de Givaudan, dont les racines sont profondément ancrées à Grasse avec de prestigieuses dynasties de la parfumerie telles que Roure et Chiris ». Une façon de revenir aux origines.


Ce qu'attend Givaudan dans ce rachat ? D'abord qu'Expression Parfumées (230 salariés dont 200 à Grasse, 56,6 millions d'euros de chiffre d'affaires) lui apporte son expertise dans la gestion des petits clients, un segment en forte croissance. Ensuite qu'elle lui fasse profiter de son savoir-faire en matière de produits naturels, tandis qu'en retour le groupe partagera avec elle son grand nombre de molécules et technologies exclusives.


Une extension à 15 millions d'euros sur le site de Grasse. Côté Expressions Parfumées, l'opération, qualifiée d'amicale, est très bien accueillie. « Il ne s'agit pas d'une fusion-acquisition, mais d'un projet réfléchi avec une volonté de garder le nom de l'entreprise, son activité, ainsi que son autonomie », note ainsi Christophe Marin, Directeur général et par ailleurs président du Pôle de compétitivité PASS. « Givaudan s'est intéressé à nous parce que nous sommes performants, avec une forte croissance et que, depuis des années, nous avons développé une expertise dans la formulation naturelle. Ce rachat va nous permettre de grandir. Nous aurons notamment la possibilité de nous développer à l'international. Givaudan, d'autre part, c'est un accès aux matières premières. Mais pas seulement. C'est également un accès à son savoir-faire, sa puissance de marketing, sa connaissance du marché. Non pas que nous ne savions pas faire. Mais ils sont 11 000 de par le monde alors que nous sommes 230 personnes dont 200 à Grasse », souligne Christophe Marin. « Ajoutons que nous continuons à investir. Nous venons d'obtenir un permis de construire pour faire une extension du site de production et de certains labos. Un investissement de 15 millions d'euros. Les travaux commencent cette année pour une livraison à la fin 2019 début 2020. Aussi, ce retour de Givaudan représente une bonne nouvelle pour l'emploi, pour notre société et pour la ville de Grasse ».


Le mot de Christophe Marin

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même