Azur entreprises et commerces - 122 : Mai-Juin-Juillet 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

teboul-thierry-01.jpg
Retour En avant

Interview

Thierry Teboul : « Priorité : mettre l'accent sur le digital »

Membre de la CCI, Président de la fédération des acteurs économiques de Saint‑Laurent‑du‑Var, Thierry Teboul vient d'être porté à la présidence de la Chambre du Négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison (CNAEM) Côte d'Azur.

Élu pour un mandat de trois ans, Thierry Teboul, dirigeant de l’enseigne azuréenne XXL succède ainsi à Jacques Kotler, qui fut président pendant 20 ans. Il expose ses défis, ses projets et sa vision sur l’équilibre commercial au sein de son secteur d’activité dans le 06 (180 millions d'euros de CA), avec l’arrivée prochaine du géant IKEA dans la plaine du Var. « Je suis membre de la CNAEM depuis une dizaine d’années où j’étais spécialement en charge au sein de la partie marketing, de l’organisation du salon de la décoration et de l'aménagement de Nice ».


Dans le milieu de l’ameublement, Thierry Teboul n’est pas un novice. Après de nombreuses années passées avec son père Paul, à créer des enseignes comme Interiora et bien d’autres, il achète HomeSalons et crée dans la foulée XXL Maison. « C’était il y a une dizaine d’années. La première enseigne avait besoin d’être remise au goût du jour. Pour XXL Maison c’est différent : je voulais proposer à des prix accessibles des produits très design, contemporains, originaux ».


10 ans plus tard ce double challenge est une réussite. HomeSalons compte une quarantaine de points de vente. « La marque est développée en propre sur le 06, et en franchise partout ailleurs y compris à l’International. L’enseigne XXL Maison développée également en propre dans la région, en franchise en France et à l’étranger, est devenue une référence de l’ameublement avec plus d’une trentaine de magasins à ce jour ».

Dans quel état d’esprit prend‑il ses nouvelles fonctions ? « Notre Chambre Syndicale est avant tout synonyme d’un travail d’équipe, et nous nous appuyons sur un Conseil d’Administration très représentatif de la Profession (dirigeants d’enseignes telles que Roche Bobois, Sifas, Chaix Décoration, De Tonge…). Nous allons donc capitaliser sur tout le travail historique déjà réalisé, mais je compte mettre l’accent sur le digital. Nous finalisons actuellement la refonte complète de notre site Internet. Les réseaux sociaux sont aussi très importants. La CNAEM représente dans le département environ 70 % de la profession azuréenne. Le numérique occupe une place de plus en plus importante. Il faut apprendre à communiquer davantage et mieux avec ces outils. Non seulement vis‑à‑vis de nos clients, mais aussi entre nous. Le besoin d’information est réel notamment au niveau réglementaire où, comme toutes les filières professionnelles, nous sommes soumis à des règles de plus en plus complexes ».


« Si les grandes enseignes gérées pas des « Centrales » possèdent ces informations, il n’en va pas toujours de même pour les magasins indépendants.
Le numérique doit également permettre de mieux nous connaître et de créer véritablement un effet de groupe. Le temps n’est plus de voir en chacun de nos confrères des concurrents, mais des partenaires. Nous devons apprendre à travailler ensemble pour le bénéfice de tous. De ce point de vue, l’arrivée d’IKEA n’a jamais été considérée par la CNAEM comme une menace. Au contraire ! Le chiffre d’affaires de l’ameublement dans le 06 avoisine les 180 millions d’euros. Certes, le géant suédois en prendra une partie, mais sa venue va sans doute accroître ce chiffre d’affaires en drainant sur notre région des clients italiens ou des départements voisins. Rien n’empêche en effet, si nous nous organisons et si nous communiquons, de convaincre ces nouveaux venus de nous rendre également visite. Je préfère qu’il y ait de potentiels acheteurs en visite dans nos magasins du 06, plutôt que derrière des écrans. Car à mon sens le vrai concurrent actuellement, c’est Internet. C’est pour cette raison que nous devons absolument mettre l’accent à très court terme sur le digital. Par ailleurs, chacun d’entre nous occupe un positionnement assez spécifique. Je pense qu’il y a de place pour tout le monde
 ».


Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même