Azur entreprises et commerces - 121 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

2-BaseMaintenance_REDIM800.jpg
Retour En avant

L'actu minute

Pourquoi Air France recrute sur la Côte d'Azur

La compagnie aérienne nationale, acteur historique de la desserte aérienne de la Côte d’Azur, lance un recrutement d’une cinquantaine de personnes en 2018, dont 20 à 30 ingénieurs pour son centre informatique Air France-KLM de Sophia Antipolis.

Créé en 1977, c’est l’un des quatre centres informatiques d’Air France-KLM avec ceux d’Amsterdam, de Toulouse et de Paris. Il est aujourd’hui le plus important des trois data centers du groupe : 25 hectares, 950 collaborateurs dont 550 sous-traitants et près de 2 000 serveurs pour 2 à 3 pétaoctets de données, plus de 400 applications.


Les missions du centre azuréen sont vastes : « Ici, nous gérons les escales, l’enregistrement et l’embarquement des passagers, mais aussi les outils de vente directs et indirects, ou encore le pricing et le revenu management », souligne Laurent Frentzel, responsable RH. « Le fret et la maintenance aéronautique font également partie de nos compétences. Nous intevenons aussi pour le compte d’autres activités comme les filiales Servair ou Transavia… Un éventail complet, donc ».


Un site sur lequel le groupe a donc beaucoup investi et qui a recruté plus de 120 talents sur les deux dernières années. Une dynamique qui se poursuit cette année : « Nous prévoyons d’embaucher des architectes et ingénieurs systèmes confirmés, des chefs de projet mais aussi de jeunes développeurs pour renforcer nos équipes », précise Laurent Frentzel. Des processus pour lesquels la e-DRH Côte d’Azur est mise à contribution.


L’objectif de ce renforcement ? « Maintenir une qualité de service optimale dans un contexte de transformation digitale profonde », précise Olivier Merle, directeur du Centre. « C’est un sacré challenge qui répond à la fois à une tendance globale de mutation vers le numérique et à une nécessité de réduire les coûts. D’où le recrutement, ces deux dernières années, de 120 personnes, beaucoup en sous‑traitance mais pas uniquement puisque nous avons eu le plaisir d’accueillir 50 nouveaux collaborateurs. Cela illustre les attentes du métier mais aussi celles du groupe qui investit chaque année plus de 800 millions d’euros dans ses systèmes d’information ».


Selon Olivier Merle, ce qui différencie les compagnies aujourd’hui, ce sont les services à bord et le service IT. « Ceci ouvre pour l’informatique d’immenses perspectives et de nombreux challenges. Par exemple, faire évoluer la relationclientèle vers toujours plus de temps réel en construisant des environnements big data qui se nourrissent de nos informations et de celles des réseaux sociaux afin de mieux connaître nos clients et de personnaliser nos services ». De beaux challenges pour le centre azuréen d’Air France-KLM.


Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même