Azur entreprises et commerces - 121 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

FarmGrid.jpg Yann Rozier, porteur du projet © Rédaction

Ce territoire a décidé d’être à la pointe des smarts grids, un secteur d’activité qui s’est développé sous l’impulsion de la CCI Nice Côte d’Azur depuis plusieurs années.

Yann Rozier, porteur du projet

Retour En avant

start-up

EcoFarm, un projet prêt à pousser

Comment concilier agriculture avec énergies vertes ? En les mariant, les combinant et en créant un concept global en agroénergie, c'est ce qui se prépare dès à présent à Nice, au cœur de l'Eco‑Vallée.

Après avoir été lauréat de « 100 projets pour le climat », le concept EcoFarm porté par Yann Rozier vient de remporter dans la catégorie « Projet », le Prix Green Tech du Concours créé par l’UPE 06 et Côte Magazine, qui met en lumière les entreprises azuréennes les plus innovantes. « En 2050, environ 80 % de la population mondiale vivra dans des zones urbaines et périurbaines, nous importons la quasi‑totalité de ce que nous consommons. Une réalité qui nous oblige à mener une réflexion territoriale sur l’alimentation de proximité et la décentralisation de la production énergétique », explique Yann Rozier. Le principe est relativement simple : imaginer les structures agricoles de demain, des unités de production mixtes, agricoles et multi‑énergies, constituées en réseau, entre zones urbaines, périurbaines et rurales. « Certaines exploitations agricoles du territoire pourraient être équipées en photovoltaïque, avec des centrales au sol permettant des cultures d’aromatiques, de l’élevage, des serres photovoltaïques pour les jeunes pousses ou des cultures innovantes, un savant mélange de low‑tech et de high‑tech, pour non seulement gérer au mieux la thermie, l’irrigation, la croissance mais aussi la production d’énergie renouvelable. Imaginez un réseau de production énergétique mutualisé, doté de micro‑méthanisation pour gérer les déchets verts et organiques alentour, de briques électrolyse/hydrogène, réinjectant dans le réseau le surplus énergétique et la chaleur fatale des exploitations à nos villes ou le stockant pour mieux le redistribuer aux heures de pointe de consommation, des mini‑fermes mixtes de quelques kilowatts dans les vallées, en coopératives ou régies ».


Première brique de ce projet citoyen : la création dans l’Eco‑Vallée d’une éco‑ferme. « Cette EcoFarm est une solution innovante de ferme périurbaine mêlant culture en bio maraîchage et cultures innovantes, gestion des déchets et production/stockage d’énergie ». Selon Yann Rozier, prises une à une, ces briques de production et de valorisation existent déjà... « Mais elles n’ont pas encore été étroitement associées et mises en place dans une zone périurbaine, en synergie, pour créer une circularité optimale et travailler en symbiose avec le territoire. C’est ce que je propose. Ce projet pilote illustre l’interopérabilité possible des réseaux alimentaires, énergétiques et de recyclage au sein du territoire, accélérant la décentralisation des productions énergétiques et la relocalisation des productions alimentaires en circuits courts, participant ainsi aux objectifs de développement durable ».


Pourquoi dans l’Eco‑Vallée ? « Parce que ce territoire a décidé d’être à la pointe des smarts grids, un secteur d’activité qui s’est développé sous l’impulsion de la CCI Nice Côte d’Azur depuis plusieurs années. Cette ferme pilote, que je promeus depuis 2016, sera une vitrine technologique des enjeux de demain, un démonstrateur expérimental où énergie et agriculture seraient intrinsèquement liées et inscrites dans la circularité et l’intelligence territoriale. A terme, un maillage de micro‑grids agricoles, adaptés aux territoires, pourrait former un réseau efficient, robuste et résilient : en sorte un véritable farm‑grid… ».


Le mot de Yann Rozier

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même