Azur entreprises et commerces - 123 : Septembre-Octobre 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Vianeo-Severine-Herlin.jpg Séverine Herlin © Rédaction

3 conseils de pro

Être réaliste : « Souvent les porteurs de projets commencent parfaire un beau produit dans leur coin qu’ils cherchent ensuite à valider. C’est l’inverse qu’il faut faire. A savoir, aller au front dès le stade de l’idée afin de s’assurer que l’innovation réponde à un besoin, et donc à un marché ».

Se faire confiance : « Faire confiance à ce que je suis, à ce que je sais, à ce que j’ai comme moyens à ma portée pour construire mon projet plutôt que de fantasmer sur ce que je devrais avoir pour y arriver. Autrement dit, mieux vaut avancer par rebond que de se fixer un objectif final pour lequel les moyens envisagés ne seront pas forcément les bons. C’est le principe de l’effectuation. »

Se remettre en question : « Innover, c’est un processus darwinien, seuls ceux qui s’adaptent survivront. Il faut donc accepter de se transformer soi‑même pour transformer le monde. »

Retour En avant

Question d'expert

Quelle stratégie marché pour mon innovation ?

Comment construire une stratégie de marché pertinente, efficace et cohérente autour de son innovation ? Éléments de réponse avec Séverine Herlin, dirigeantee fondatrice de Vianeo.

L’innovateur doit avant toute chose déterminer la valeur de son innovation, incertaine puisque par définition sans précédent. L’un comme l’autre doit donc identifier des indices, les corréler de la bonne manière pour arriver à une conviction, la solution de l’énigme pour le premier, l’espace de marché possible pour le second. « Toute la difficulté se trouve dans ce travail de corrélation des informations », indique Séverine Herlin. Fondatrice de Vianeo (Sophia Antipolis), qui défriche depuis 10 ans le plus court chemin entre une idée, innovante évidemment, et son marché. Solutions logicielles, conseils, formations... Son équipe a ainsi accompagné plus de 3 000 projets. Parmi ses clients, des grands comptes, des incubateurs, des chercheurs, des start‑uppers, des des femmes, des jeunes, des moins jeunes... « Aujourd’hui, l’innovation n’est plus l’apanage de quelques geeks hors normes. Tout le monde a de bonnes idées et tout le monde a la légitimité pour les porter », avance‑t‑elle. D’autant que des méthodologies existent qui peuvent aider à mieux appréhender et structurer un projet pour aller plus vite et plus loin. « Comme Labusiness design, issue de la méthode académique « Isma 360° », qui aide l’innovateur à repérer puis à organiser ces indices ». Des questions somme toute banales : quel est le problème à résoudre ? Quels sont les moyens à ma disposition ? Comment le marché fonctionne‑t‑il sans l’innovation ? etc. Mais des questions essentielles pour construire une stratégie de marché qui, pour être efficace, doit apporter des preuves de valeur.

L’innovation doit être légitime, « c’est‑à‑dire qu’elle doit résoudre un vrai problème et être désirée. La désirabilité est une preuve clé mais souvent sous-estimée. L’innovation, contrairement à ce que l’on croit, demande un effort d’appropriation. Or personne n’aura envie de le faire, si celle‑ci ne comble pas un manque. C’est d’ailleurs la première cause de mortalité des projets, l’absence de besoin sauf peut‑être dans le fantasme du porteur », explique celle pour qui l’innovation doit être aussi acceptée, notamment par son écosystème. « Le contre‑exemple, c’est Uber qui a bousculé l’écosystème et n’a pas acquis sa preuve d’acceptabilité si bien qu’une ville comme Londres lui a retiré son droit d'exercer. » L’innovation doit enfin justifier de sa faisabilité, « elle doit insérer une offre qui fait sens dans le marché et être capable de fédérer des partenaires pour m’aider à la construire », et bien sûr de sa viabilité. A bon entendeur...

3 conseils de pro

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même