Azur entreprises et commerces - 123 : Septembre-Octobre 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

iStock-476638620.jpg © iStock
Retour En avant

Cession-reprise

Comment la CCI accompagne la transmission d’entreprise

Save the date ! Le 4 décembre prochain, la CCI propose une nouvelle soirée dédiée aux cédants et repreneurs d’entreprise. Un rendez‑vous annuel à ne pas manquer.

La transmission d’entreprise est un véritable enjeu de société. En Région Sud, notamment dans le 06, cette question de la transmission est d’autant plus cruciale que l’Observatoire Economique Sirius dénombrait fin 2017 dans les Alpes-Maritimes plus de 20 000 entreprises dont le dirigeant est âgé de plus de 55 ans. Ce qui représente un potentiel important d'activités à transmettre dans les 10 ans à venir, avec 86 000 emplois et des savoir‑faire à pérenniser.

Or, organiser une transmission est une démarche complexe. En effet, la transmission d’entreprise nécessite une préparation sur le plan juridique, fiscal et comptable. On estime entre 3 et 5 ans la durée de bonne préparation d'une transmission, afin de présenter des éléments lisibles et rassurants pour un repreneur et ainsi valoriser le patrimoine de l'entreprise. Au-delà des aspects techniques, c’est avant tout un projet de vie avec un enjeu personnel fort et une dimension psychologique qui ne doit pas être sous‑estimée. Heureusement, le cédant n’est pas seul pour gérer cette complexité.

Consciente des enjeux, la CCI Nice Côte d’Azur propose, en effet, un ensemble d’outils et de services anonymes et confidentiels pour accompagner les dirigeants cédants, les dirigeants ayant un projet de développement par la reprise d’entreprise et les repreneurs particuliers. D’abord, une soirée Transmission, une formule originale et informelle d’information. La 14e édition se déroulera le 4 décembre prochain. C’est le rendez‑vous incontournable des cédants, repreneurs et experts azuréens de la Transmission‑Reprise (avocats, notaires, experts comptables, établissements financiers, etc.).

La manifestation est le lieu idéal pour non seulement commencer à échanger et prendre des contacts lors d’un cocktail networking mais aussi pour rencontrer des conseillers Transmission‑Reprise.

La CCI met également à la disposition des dirigeants des Rendez‑vous Conseils cédants‑repreneurs, des pré‑diagnostics cédants en toute neutralité : des autodiagnostics pour évaluer son projet de création‑reprise.

Elle offre également sa Bourse de cession‑reprise avec la diffusion anonyme des offres de cession. Elle possède actuellement un portefeuille de 1 600 repreneurs potentiels qualifiés susceptibles d’être mis en relation directement avec les cédants. Elle effectue des permanences animées par des experts partenaires (notaires, avocats, experts comptables, banquiers, conseillers Scop, coachs spécialisés en management de transition, etc.). Enfin, elle propose des ateliers de coaching interactifs totalement confidentiels, animés par un expert pour présenter son entreprise et adapter sa communication selon le profil de son interlocuteur. Chaque séance réunit une dizaine de participants pour une meilleure efficacité. Le prochain atelier se déroulera le 14 novembre et sera consacré à « Adapter ma communication et mener des entretiens de suivi avec mon repreneur ». L’objectif étant d’identifier quelle communication et quelle approche adopter selon le profil de son repreneur.

Jean-Paul Gascon, cédant de Airo Sorma (Antibes) a été accompagné par la CCI. Il témoigne : « Généralement on ne fait ça qu’une seule fois dans sa vie. Il est vrai qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre ! La CCI m’a beaucoup apporté. J’ai suivi des séances d’information et des ateliers de cession... Je voulais céder au départ la totalité de mes trois agences spécialisées dans la distribution de climatisation, une sur Nîmes, l’autre à la Seyne‑sur‑Mer et celle de Mouans‑Sartoux. Mais peut‑être ne me suis pas aussi bien débrouillé que ce que j’aurais souhaité au départ car l’affaire n’a pas été conclue. J’ai donc vendu à mon directeur d’agence de Nîmes la structure nîmoise et à celui de la Seyne‑sur‑Mer l’entité du 83. Il me restait la société du 06. Je suis passé par la Bourse de la CCI qui a sélectionné différents profils dont celui de Rachid Halimi. La vente a pris du temps car les banques en dépit d’un historique de plus de 20 ans sans perte n’ont pas suivi. Finalement la transaction a pu se faire et je m’en réjouis. Mon seul regret est de ne pas avoir connu plus tôt Rachid Halimi. Car ensemble nous aurions pu développer davantage l’entreprise. En un an il a en effet multiplié par deux le chiffre d’affaires. La raison de ce succès ? Il a ajouté au métier de grossiste en climatisation, la vente de pièces détachées pour le froid industriel et commercial, un domaine qu’il maîtrise parfaitement. »

Pour Rachid Halimi, le repreneur de Airo Sorma est lui aussi très satisfait de l’accompagnement réalisé par la CCI : « Au moment du rachat de l’entreprise qui m’employait, le nouvel actionnaire m’a fait une très belle proposition pour progresser dans le nouveau groupe. Mais depuis longtemps, l’idée de manager ma propre entreprise me séduisait. J’avais commencé des recherches en ce sens. Mais le projet n’était pas encore suffisamment abouti. Des clients m’ont aiguillé vers la CCI. La reprise d’Airo Sorma (renommé Airo Distribution) a été relativement rapide et je dois remercier la CCI pour son aide précieuse (disponibilité, conseils, orientations organismes). Car au départ la banque qui devait me suivre pour le rachat du fonds et du stock a finalement refusé de financer la reprise du stock. La CCI m’a alors orienté et m’a aidé dans la préparation de mes dossiers d’aide et de speech pour défendre mon projet auprès d’organismes financiers qu’elle m’a fait connaître comme Initiative Terre d’Azur (ex CPE) et ESIA pour des prêts à taux zéro. J’ai également suivi les 5 jours pour Entreprendre qui ont été d’une aide précieuse dans l’avancement de mon projet. Quelques mois après le rachat en octobre, tout se passe bien. Après avoir réorganisé le showroom, diversifié l’activité en ajoutant à la climatisation, la vente d’accessoires, la ventilation et tout ce qui concerne le froid commercial, j’ai doublé le chiffre d’affaires. C’est en voyant ce changement et ma motivation que le cédant a d’ailleurs décidé de financer sur ses fonds propres le rachat du stock pour me permettre d’avancer. Actuellement Airo Distribution emploie deux salariés, mais je compte recruter cette année deux autres personnes pour véritablement développer l’activité. J’ai fait le choix de ne fournir que les clients professionnels, des installateurs. Fort de mon expertise je leur prodigue des conseils dont ils font à leur tour bénéficier leur client final ».

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même