Azur entreprises et commerces - 111 : Mars-Avril 2016

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

2010-12-CD-DJDI065-ImageDJ-machinerie-industrie-24.jpg
INDUSTRIA-2015-1544.jpg C’est l’une des grandes réussites de l’APPIM : organisé chaque année depuis 14 ans, le forum-salon Industria est devenu la vitrine incontournable du savoir-faire industriel azuréen.

En vidéo : 14ème édition INDUSTRIA 2015

SFECCI-DE.jpg

L'interview

Daniel Sfecci, Président de l'APPIM : « Il faut penser à l'échelle de la région ».


Après 6 ans passés au service de l’industrie azuréenne, Daniel Sfecci entame sa dernière année de mandature qui se terminera à la fin de l’année.
Quel bilan tirer ?

« L’idée que je retiens est que l’industrie azuréenne doit dépasser la somme des intérêts particuliers de chacun et construire une véritable force entre tous les acteurs industriels d’abord, puis des passerelles et des synergies fondées sur un intérêt commun avec les politiques et les institutionnels régionaux. Une nécessité déjà contenue dans le livre blanc et fermement rappelée par le cahier issu de notre Université (document qui formalise les réflexions des industriels durant l’université de l’APPIM). Il faut aujourd’hui, à la faveur d’une redistribution des cartes politiques, penser « Région ».


Nous ne pouvons plus à l’heure de la mondialisation nous permettre de rester chacun de notre côté. Il nous faut passer au braquet supérieur, comme on dit dans le vélo, et bâtir une force de propositions et d’actions communes, favoriser les relations d’affaires localement, peser au niveau national en faisant entendre une seule voix PACA.


C’est pour cela que je me bats pour que les industries du Var rejoignent plus massivement l’APPIM avant d’aller convaincre celles des Bouches-du-Rhône. Nous avons des solutions directement opérationnelles que nous avons listées lors de notre Université. Mais comment nous faire entendre si chacun vise son intérêt particulier ? Bien évidemment un dirigeant se bat d’abord pour son entreprise. Mais pour l’emporter, un préalable est nécessaire : inscrire son action dans une action concertée commune régionale ».

Retour En avant

Industrie

L'APPIM fait étinceler l'industrie depuis 20 ans

Secteur d'activité souvent méconnu de l'économie Azuréenne, l'industrie dispose avec l'Association des Partenaires pour la Promotion de l'Industrie Méditerranéenne d'un outil à la mesure de ses enjeux.

C’est une belle saga qui s’écrit depuis déjà deux décennies, le 17 juillet 1996, portée par la CCI Nice Côte d’Azur, naissait l’Association des Partenaires pour la Promotion de l’Industrie Méditerranéenne. Une association de plus dans le paysage azuréen ? Non. La volonté affichée dès le départ était de lutter contre les idées reçues. Dans les Alpes-Maritimes, l’industrie occupe une part significative de l’activité économique avec plus de 33 000 emplois, des milliers d’établissements performants et compétitifs. Pourtant, cette réalité, masquée par la vocation touristique du territoire, demeure méconnue du public. Une méconnaissance qui s’ajoute au déficit d’image dont elle souffre, notamment auprès des jeunes. Beaucoup ont une vision incomplète, voire déformée de ce qu’elle recouvre en termes d’opportunités d’emploi et de perspectives de carrière.


Car aujourd’hui, l’industrie ce sont des métiers de pointe, des processus automatisés, des filières en plein essor comme l’aromatique, l’aéronautique ou la pharmaceutique sur le 06. Ce sont aussi des opportunités d’emploi dans l’ingénierie, la recherche-développement, la technologie qui s’adressent aux jeunes quel que soit leur niveau d’étude (du bac pro pour le technicien au bac + 5 pour l’ingénieur) et cela, il faut le faire savoir.


Être le reflet de la réalité industrielle locale


A ce déficit de notoriété s’ajoutait le manque de communication entre les TPI, PMI et les grands comptes implantés dans les Alpes-Maritimes. Un tissu d’entreprises de sous-traitance s’est en effet développé au fil du temps sur le territoire afin de répondre aux besoins d’une industrie de proximité. Au début des années 1990, les effets conjugués d’une mondialisation naissante et de crises économiques cycliques ont affirmé la nécessité de construire sur le département des synergies entre les industriels afin de faire face à une situation de plus en plus concurrentielle. C’est dans ce contexte que l’APPIM décidait de changer les choses et de placer les métiers industriels sur le devant de la scène économique locale et nationale tout en favorisant des rapprochements d’affaires.


Avec 135 entreprises adhérentes dont plus de 70 % sont des TPI et PMI, l’APPIM a connu une progression constante du nombre de ces adhérents. Sur son territoire, elle représente plus de 12 000 emplois. Elle constitue aujourd’hui une force reconnue de promotion et de représentation de l’activité industrielle azuréenne agissant pour favoriser le développement de courants d’affaires, promouvoir ses savoir-faire et représenter les intérêts des entreprises du 06. Chaque année, elle initie plus de 40 actions qui engendrent la participation de près de 2 500 personnes : participations collectives aux salons de la sous-traitance industrielle, visites d’entreprises… Parmi elles, deux ont valeur d’exemple : le salon-forum Industria et les rencontres pour l’emploi industriel (REI).


Industria : la Côte d’Azur industrielle en force


Il constitue sans contexte le temps fort du programme d’action de l’APPIM. Ce rendez-vous placé sous le signe du développement et de la promotion de la dynamique industrielle azuréenne, mais surtout de l’échange et de la mise en réseau, est devenu un événement régional incontournable. Sous l’impulsion de Daniel Sfecci, l’actuel président de l’APPIM, il a pris depuis quelques années une tournure business plus affirmée. En dépit d’un contexte difficile, 138 exposants étaient présents lors de la 14e édition de 2015 consacrée au numérique et 1 300 professionnels ont assisté aux différentes animations : soirée inaugurale, conférences thématiques, show-room des innovations et la grande convention d‘affaires avec plus d’une centaine de rendez-vous programmés.


Sensibiliser les jeunes aux métiers industriels d’avenir


Bâtir des passerelles entre le monde industriel et l’Education est également une des priorités de l’APPIM. En dépit d’un chômage endémique qui affecte particulièrement les jeunes, des pans entiers de l’industrie ont du mal à recruter ! Face à cette problématique de recrutement de personnes formées ou qualifiées sur des métiers techniques, en partie due à une désaffection des jeunes pour l’industrie, l’APPIM a décidé d’innover dans les relations entre école et entreprises. Un domaine dans lequel l’association s’est toujours impliquée. La création des Rencontres pour l’Emploi Industriel cherche d’une part à apporter des réponses pragmatiques et efficaces sur le plan de l’insertion professionnelle et d’autre part à développer une relation régulière et pérenne entre l’entreprise, l’école et les étudiants, dans un rapport de proximité. Organisées chaque année, ces rencontres alternent ateliers thématiques, préparés et animés par des entreprises industrielles et des entretiens individuels sous forme de « speed dating ».


Chaque édition attire en moyenne 30 à 40 entreprises et 10 établissements techniques et professionnels. Soit en moyenne entre 300 et 400 candidats par session. L’IUT Nice Côte d’Azur accueille l’événement depuis 3 ans.


Partenaire du livre blanc


L’APPIM fut également en première ligne pour la rédaction du livre blanc de l’industrie azuréenne, demande expresse du ministre de l’Industrie d’alors,Christian Estrosi. Bernard Kleynhoff, chargé de mission, et président de l’APPIM durant cette période, a permis de lister 35 propositions concrètes. Ces propositions constituent encore le fil directeur, la feuille de route qui irrigue les actions et les interventions de l’APPIM sur le terrain. Dans la continuité de ce livre blanc et sous l’impulsion du président actuel Daniel Sfecci, l’APPIM a organisé il y a deux ans une université. Près d’une quarantaine d’entreprises parmi les plus actives et les plus représentatives du réseau ont répondu à cet appel. Rencontres et tables rondes ont permis aux dirigeants de témoigner de leur situation, des problèmes rencontrés mais surtout de faire émerger des solutions concrètes issues de la réalité du terrain. Dans bien des cas, les solutions envisagées mettent en avant la nécessité et l’intérêt d’une action collective. Depuis 2 ans, l’université de l’APPIM est ainsi devenue une action structurante de l’association, elle permet de construire chaque année un plan d’action sur mesure par et pour les entreprises azuréenne.
Depuis, l’université de l’APPIM a fait ressortir d’autres thématiques: la croissance de l’entreprise, ses variations de charges, sa performance et l’élargissement du réseau aux entreprises de la région.


L'interview En vidéo : 14ème édition INDUSTRIA 2015

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même