Azur entreprises et commerces - 111 : Mars-Avril 2016

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

MBCBarcelone2016.jpg
AzurE1603_N111_Innovation_M2MherosIOT.jpg

Nous étions parmi 400 concurrents pour ce championnat de l’internet des objets.

Olivier Courtade, Dirigeant de M2M Solutions

AzurE1603_N111_Innovation_Sensineo_MWC.jpg
Parmi les entreprises azuréennes présentes à Barcelone, la toute jeune Sensineo.

Dans ce marché où se trouvent tous les titans, nous pensions être totalement invisibles. Et pourtant nous avons vu beaucoup de monde : plus de 300 personnes en 4 jours ! Nous concrétisons actuellement les contacts les plus prometteurs.

Patrick Ripoll et Robert Seccia, Fondateurs de Sensineo

En vidéo : MyxyPod Animation

AzurE1603_N111_Innovation_LucieLabs_SXSW.jpg
Ci-dessous, Lucie Labs (Sophia Antipolis) était à Austin sur le festival SXSW, en mars.

Qwant et Lucie Labs au SXSW d'Austin

Une équipe féminine de Qwant était également en mars au Texas, lors du SXSW d’Austin, festival mondial où convergent musique, films indépendants et technologies émergentes.

Au pays de Google, le petit poucet tricolore n'est pas passé inaperçu. Le moteur de recherche made in France, qui a fait du respect de la vie privée son cheval de bataille, a fait beaucoup parler de lui dans les allées du Convention Center d’Austin, comme l'a remarqué le site spécialisé Maddyness. Parmi les 14 start-up françaises présentes, Qwant n'était pas le seul représentant azuréen à Austin. Invitée par Business France, Lucie Labs, start-up de Sophia Antipolis accélérée par Orange et Allianz, a présenté ses bracelets connectés.


Une belle première grande expérience à l'international. "Nous avons rencontré des partenaires potentiels, des Américains ou des Français implantés aux Etats-Unis qui souhaitent travailler avec nous", explique Yan Lee-Dajoux, le fondateur. "C'est ce que nous cherchons. En 2017, nous visons une implantation aux USA dans le cadre d'un contrat. La participation au SXSW, nous a apporté une superbe couverture médiatique. Ne serait-ce que par le fait d'avoir été sélectionné par Business France…"

Retour En avant

INNOVATION

10 Start-Ups azuréennes au mobile world congress de Barcelone

Team Côte d'Azur, le pôle SCS et la French Tech Côte d'Azur accompagnaient un solide groupe de et de start-up à Barcelone, du 22 au 25 Février derniers.

Plus que jamais, la Côte d'Azur high-tech cherche à chasser en meute. C’est ce qu’ont fait 10 PME et start-ups azuréennes venues en pack serré sur le grand rendez-vous mondial du mobile (22/25 février à Barcelone), une vitrine incontournable. Avec un retour en vainqueur fin février pour la start-up azuréenne M2M Solutions (Sophia Antipolis): le Mobile Word Congress, plus gros salon de téléphonie mobile du monde, a sacré son "MyxyPod by Myxyty", IOT Heroe 2016, (champion de l'internet des objets) dans la catégorie "maison connectée".


En vidéo : MyxyPod Animation


Avec sa nouvelle box musicale modulaire, qui permet de rajouter des éléments de pilotage domotique, Olivier Courtade avait déjà fait un tabac début janvier au CES de Los Angeles. Mais Barcelone lui a apporté une consécration. Sous la couleur French Tech Côte d'Azur dont il est l'un des champions et sous l'aile du pôle SCS (Solutions Communicantes Sécurisés) M2M Solutions a été la seule société française ainsi couronnée dans un congrès mondial qui réunissait la fine fleur des start-ups engagées dans la course aux technologies mobiles. Sacré coup de chapeau ! "Plus de 400 concurrents de l'ensemble de la planète s'étaient inscrits pour ce "championnat de l'innovation", raconte Olivier Courtade. "Nous avons d'abord été retenus parmi les 25 finalistes de cette Coupe du Monde IOT/M2M. Cinq pour chacune des cinq catégories : "Maison connectée", "Ville intelligente", "Mobilité", "Sécurité" et "Santé". Nous avons alors pu présenter chacun nos solutions dans une session de "pitch" et avons été choisis alors par le jury comme le champion de notre catégorie".


Ce qui a séduit Barcelone ? La modularité, le fait que cette box "tout en un" puisse intégrer à la demande la plus grande série de capteurs existant sur le marché, le design de cette colonne signé par le célèbre Ora-ïto.


Un grand rendez-vous très porteur


Participaient également au salon Qwant (moteur de recherche européen basé à Nice), Mobibase (leader des services vidéo et TV mobile), Ignilife (spécialiste de la santé connectée), Adipsys (gestion de réseaux WIFI), Exalinks, le "léopard numérique", iQsim (routeur de communications mobiles), Sensineo (balise GPS intelligente), Gayatech (solutions logicielles éducatives) et Com4Innov, la plateforme télécom PACA. Un bel éventail des excellences azuréennes dans les services mobiles.


Autant de participants qui ne regrettent pas, eux non plus, le déplacement. Pour Patrick Ripoll et Robert Seccia, fondateurs de Sensineo, jeune société créée en septembre 2015, ce fut d'ailleurs même une excellente surprise. "Le résultat a été au-delà de nos espérances", souligne Robert Seccia. "Nous ne pensions pas être prêts pour le salon et si le pôle SCS ne nous avait pas poussés, nous n'y serions pas allés. Dans ce marché où se trouvent tous les titans, nous pensions être totalement invisibles. Et pourtant nous avons vu beaucoup de monde : plus de 300 personnes en 4 jours et 8 contacts intéressants (Japon, Californie, Taiwan, Australie, Danemark) qui ont regardé notre technologie et étudier les synergies avec notre traceur GPS intelligent. Nous concrétisons actuellement les contacts les plus prometteurs, dont un avec le troisième fabricant mondial de motos."


Sur le stand de Qwant, se trouvaient réunis Eric Leandri, directeur général du moteur de recherche et Fabrice Moizan, président de Gayatech, les deux co-présidents de la French Tech Côte d'Azur. "Nous avons profité d'un petit-déjeuner pour présenter la FTCA, nous avons aussi eu beaucoup de rendez-vous autour de l'installation sur les tablettes de Qwant et de Qwant Junior qui a été lancé en décembre" souligne Eric Leandri. Très international par essence (des versions sont présentes dans 25 pays et dans 15 langues) Qwant, est quant à lui, un habitué des grands salons mondiaux. Il était à Las Vegas en janvier, a participé au dernier Cebit à Hanovre où il a parlé de l'Europe avec la BEI (Banque Internationale d'Investissements).


Patrcik Ripoll et Robert Seccia Qwant et Lucie Labs au SXSW d'Austin Olivier Courtade En savoir +

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même