Azur entreprises et commerces - 108 : Septembre - Octobre

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Panoramic-Rentree.jpg

En vidéo : interview de Franck Kerfourn, directeur du campus MédiaSchool

Retour En avant

Formation

MédiaSchool ouvre un campus

Le premier groupe français de formation aux médias s'implante sur la Côte d'azur avec deux écoles : Sup' de Web et ECS.

Journalisme, communication, web... en 14 ans, Mediaschool s’est positionné comme leader dans le secteur de la formation aux médias, avec aujourd’hui 20 écoles sur 9 campus, dans 5 pays… Selon le groupe, le secteur de la communication représente en effet plus de 712 000 emplois fin 2014 pour plus de 30 Mds de CA, une évolution considérablement soutenue par la digitalisation des métiers et des usages. Cette tendance sectorielle vaut pour la métropole niçoise, où l’on compte désormais près de 1 400 emplois pour la filière image et audiovisuelle, et plus de 22 000 dans les technologies de l’information et de la communication. Voilà pourquoi Mediaschool a choisi d’ouvrir un campus à Nice.


Vivier de ressources humaines

L’objectif : permettre à de jeunes azuréens de bénéficier du meilleur enseignement professionnalisant en communication depuis leur région d’origine. « Mais aussi d’être pour les entreprises locales un poste de ressources humaines avancé, un vivier ! L’enjeu, c’est de participer à l’émergence de nouveaux talents en com’ et en web pour le développement territorial des Alpes‑Maritimes », souligne Franck Kerfourn, directeur du campus, qui regroupe deux écoles. 


« La première est l’ECS, qui s’adresse à un public post‑Bac ou Bac + 3. Nous faisons en 3 ans de nos étudiants des communicants complets, ouverts à toutes les dimensions actives de la profession : publicité, relations publiques, événementiel, lobbying, communication publique et politique, communication interne, mécénat, sponsoring, RSE… et ce, avec une haute conscience et pratique de l’approche digitale. Plus la possibilité de se spécialiser ensuite en cycle master 1 et 2 ».


Acteurs de la révolution numérique

Seconde composante du campus, Sup’ de Web accueille également des jeunes en post‑Bac ou Bac + 3, acquis à la conviction que la révolution numérique est en marche, et désireux d’en être les acteurs.


« Entrepreneur du web, cadre en start‑up, consultant expert en nouvelle économie pour accompagner « l’ancienne » dans sa mutation, communicant full digital… tous seront demain à la conduite d’aventures digitales que nous ne soupçonnons pas encore. L’’APEC annonce que 2/3 des entreprises du numérique sont en difficulté RH. Le plus formidable, c’est que 70 % des demandes RH portent sur des métiers... Qui n’existaient pas il y a 3 ans ! » explique Franck Kerfourn. « J’ajoute que l’alternance est plus qu’une possibilité offerte aux étudiants, c’est un but et une exigence. A ce titre, l’école est de fait en lien étroit avec ceux qui font les secteurs économiques de référence auxquels nous sommes liés. Et puisque nous avons la charge de fournir aux entreprises les meilleurs, nous attendons d’elles leur implication dans le cercle vertueux de la formation. Nos étudiants sont donc en stage de 3 ou 4 mois dès la première année, et en alternance véritable au 4/5e dès la quatrième année, parfois dès la troisième année selon les cas ».


La toute première rentrée, effectuée le 28 septembre a été un succès : « Nous avons 65 élèves pour cette promo 2015, chiffre que nous comptons doubler l’an prochain », indique le directeur du campus.


En vidéo : interview de Franck Kerfourn, directeur du campus MédiaSchool

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CCI_Nouveau-logo_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même